Communiqué de David DAROUSSIN / Mardi 28 avril 2015

Après plusieurs mois de réflexion, j’ai pris la décision de mettre un terme à mes engagements politiques, notamment par ma démission ce jour du Conseil municipal de Felletin dans lequel je siège dans l’opposition depuis mars 2014, après avoir été 3e adjoint au maire durant 6 ans. Quelques éclairages sont nécessaires pour expliquer ce qui m’a conduit à cette décision personnelle dont je mesure l’importance, tout particulièrement pour ceux qui m’ont toujours apporté leur soutien et que je remercie, bien au-delà des clivages partisans ; et aussi pour que les habitants du territoire connaissent la vérité sur ce qui se cache derrière les attitudes trompeuses, irrespectueuses et peu républicaines de certains élus.

Devenue indispensable pour mon équilibre personnel, cette décision est un déchirement vu mon attachement à la ville de Felletin et à ce territoire, comme au sens que je donne à l’engagement Politique, au sens noble du terme. Au fil des années, et via des responsabilités diverses depuis mon retour en Creuse en 1999, j’ai tenté d’apporter ma contribution à la vie locale et au développement de projets.

En mars 2008, les Felletinois ont accordé leur confiance à une nouvelle équipe dont je faisais partie. Renée NICOUX m’avait sollicité, souhaitant que je prenne une part active à ce travail collectif de proximité, soucieuse du renouvellement des élus du territoire. Je l’en remercie sincèrement, autant pour le respect de ma liberté que pour la confiance également accordée via des responsabilités liées à son mandat de parlementaire trop tôt achevé. Felletin et le territoire ont-ils intégré l’atout qu’ils avaient ?

Entre fin 2012 et mars 2014, il a fallu subir et encaisser les attaques détestables de certains de nos propres colistiers, dans des conditions dont peu de personnes mesurent la réalité malgré la violence voire la haine ; ceci tout en poursuivant à quelques-uns une gestion rigoureuse de la commune, gardant le cap malgré les tentatives diverses de déstabilisation - d’autres enjeux se jouaient aussi ! -, réglant nombre de dossiers difficiles, et persévérant dans l’accompagnement des projets et des habitants.

Depuis mars 2014, les électeurs ont choisi une nouvelle municipalité, et je respecte le résultat des urnes malgré l’injustice ressentie vu le travail, toujours perfectible, qui avait été réalisé. De fait, ils ont confié des responsabilités à ceux qui n’ont pas assumé les leurs durant le mandat précédent, reniant tous leurs engagements et tous leurs votes, avec la seule volonté de prendre la place et de nuire aux personnes en les discréditant. Le mensonge, la calomnie, l’hypocrisie, la mauvaise foi et les attaques personnelles dont j’ai aussi été victime, jusqu’à remettre en cause mon honnêteté et mon honneur, ont permis d’obtenir cette très faible majorité dans les urnes. Depuis, ils ont toute liberté pour poursuivre avec les mêmes méthodes, et ainsi saccager, casser les dynamiques, harceler ceux qui ne penseraient pas comme eux, exclure et mépriser les élus de l’opposition, cultiver toutes les complicités et les traitrises qui permettent de garantir des « petits » pouvoirs. Rien de cela ne fait grandir Felletin. Rien de cela ne peut construire du collectif sur le territoire. Rien de cela n’est la démocratie.

Le respect des élus minoritaires n’existe pas. Jamais durant les 6 ans du mandat précédent, le sectarisme et l’exclusion des élus issus de l’autre liste (on ne parlait jamais d’opposition) n’ont été les règles, bien au contraire. Alors que notre légitimité est remise en cause par plusieurs élus de la majorité lors de chaque séance du conseil - soutenus par les mesquineries et le silence ironique et approbateur des autres -, avec une forte capacité à réécrire l’histoire, à oublier leurs propres positions passées et leurs incohérences, cette situation est inadmissible et me devient invivable.

En effet, si j’ai choisi de m’engager pour l’intérêt général, pour servir les autres, pour cette terre creusoise, ce n’est pas pour être ainsi vilipendé de façon récurrente. Je constate l’incapacité d’engager le moindre débat de fonds vu que sans cesse accusé à tort d’une mauvaise gestion passée - justification honteuse et systématique mais cachant leur incapacité à être à la hauteur des enjeux -, et de toute façon sans avoir les leviers pour agir sur les conséquences désastreuses et durables de leur choix : celui de ne rien faire sous des prétextes fallacieux - l’avenir éclairera les esprits honnêtes qui en doutent, comme notamment l’audit financier récent le démontre. Ces élus, leurs complices et leurs relais font une belle démonstration de leur capacité à contribuer au rejet de la chose publique par les citoyens, alors même qu’ils osent se justifier en se gargarisant du mot démocratie et de beaux discours ! Que ceux-ci ne se réjouissent pas de mon absence pour leur rappeler leur irresponsabilité, car bien d’autres poursuivront et s’engageront demain pour dénoncer leur hypocrisie et leur médiocrité.

Ma démarche n’a jamais été d’obtenir des responsabilités pour assurer une éventuelle « carrière » ou d’agir pour avoir une « place ». Mon ambition était d’être là où le collectif pensait que je pouvais être utile, refusant en conscience ce qui allait contre mes convictions et mes valeurs. Soucieux de l’écoute et du respect de tous, et convaincu d’une indispensable éthique comme de sincérité dans l’engagement public, j’ai fait au mieux pour servir Felletin et ses habitants dans cet esprit, et tenter au fil du temps de faire bouger les lignes ici ou ailleurs.

Quand ce n’est plus possible, que l’on devient un paria, que certaines pratiques politiques vous pressurisent, il devient inutile de poursuivre des combats qui ne portent plus sur les idées, vu que l’objectif premier est de « détruire » les personnes. C’est donc encore une fois totalement libre et très serein que je fais ce choix, ne reniant rien de ce que j’ai pu défendre.

Je sais que le collectif Vivre Felletin et tous ceux qui les rejoindront, poursuivront avec détermination leur engagement pour une vision ambitieuse et dynamique de Felletin comme du territoire, en demeurant des acteurs sincères de la démocratie, pour toujours plus de respect, de justice et de solidarité au cœur de la République.

 

david-felletin (@) daroussin.fr